Méthode de la préoccupation partagée

Pour traiter le harcèlement scolaire



Objectifs

  • Prendre connaissance et maitriser les différents concepts théoriques et les étapes de la Méthode de la Préoccupation Partagée (MPP).
  • S’entrainer à vivre la méthode sur base de mises en situation, en vue de créer de nouveaux réflexes d’intervention et d’intégrer les apprentissages dans les comportements relationnels.
  • Se sentir capable d’intervenir en tant que professionnel en cas d’intimidation ou d’exclusion.

Organisation

Qui ? Tout professionnel du secteur psychoéducatif intervenant avec des groupes d'élèves et faisant face à des situations de harcèlement/d’intimidation/d’exclusion.

Quand ? Jeudi 20 & vendredi 28 janvier 2022 de 9h à 16h.

Comment ?

Nous proposons 2 journées de formation qui permettront :

  • d’aborder dans son entièreté la méthode (théorie et expérimentation) ;
  • de réfléchir à la visibilité que peut avoir la MPPfr dans les écoles et/ou les classes qui seraient intéressées par celle-ci ;
  • de réfléchir à la communication à envisager auprès des parents pour aller dans la même direction ;
  • de réfléchir à la constitution d’un groupe de personnes formées et d’un groupe de soutien au sein des écoles (agir et/ou soutenir) pour acter la mise en place et le suivi sur le long terme de la MPPfr, donnant plus de chances au projet de s’implémenter efficacement.

Après cette formation, les participants se connaîtront davantage et pourront mieux identifier leurs forces et leurs complémentarités. Mieux équipés pour un travail collaboratif, ils pourront davantage valoriser leurs postures et pratiques porteuses. Nous les inciterons à se fixer des objectifs motivants, réalistes et durables.

Pédagogie :

  • Apports théoriques propres à la MPPfr.
  • Approche expérientielle : entrainement avec des mises en situation, des exercices pratiques pour intégrer les techniques d’entretiens individuels et des débriefings réguliers.
  • Supports variés : activités ludiques, corporelles, vidéos …

Afin de maintenir la motivation et la confiance des participants, un dispositif d’aide à la mise en place de la méthode est possible à la suite des 2 jours de formation, sous la forme d’un accompagnement sur le terrain (au choix) :

  • Accompagnement collectif sous forme d’intervision, d’études de cas, d’échanges de pratiques.
  • Accompagnement individuel sous forme d’un coaching personnalisé pour une difficulté spécifique.

Une attestation de participation à la formation à la MPPfr sera délivrée à chacun(e).

 

Où ? Au Centre Sweetch, 19 Place du Chapitre 5300 Andenne (espace formation au 1er étage).

Combien ? 170€/personne tout compris pour les 2 journées, support didactique et capsules vidéo comprises : lien personnel donnant accès à 2 heures de bases théoriques et entretiens réalisés par Monsieur Bellon et Madame Quartier du Centre RéSIS.


Inscription

Par email à centreresis.belgique@gmail.com.

 

Vous recevrez ensuite une fiche d’inscription à compléter et une invitation à régler le montant de votre participation, afin de valider votre inscription.


En cas de question, vous pouvez appeler Véronique Livet au 0497/274.420 ou Isabelle Willot au 0497/200.512.


Véronique Livet

  • Assistante sociale de formation.
  • Coach certifiée depuis 2017.
  • Intervenante depuis plus de 23 ans dans le secteur de la jeunesse pour promouvoir le bien-être individuel et collectif chez les enfants et les adolescents à l’école.
  • Créatrice d’EDU’lien pour transmettre auprès des professionnels de l’éducation des méthodes permettant d’améliorer les relations entre les jeunes.
  • Formatrice certifiée MPPfr.

Isabelle Willot

  • Médiatrice agréée par la Commission Fédérale de Médiation.
  • Bachelière en Psychologie.
  • Éducatrice spécialisée en accompagnement psycho-éducatif.
  • Intervenante depuis plus de 10 ans dans le secteur de la jeunesse pour promouvoir le bien-être individuel et collectif chez les enfants et les adolescents à l’école.
  • Formatrice certifiée MPPfr.

Formées par Jean-Pierre Bellon et Marie Quartier, Véronique et Isabelle ont rejoint

le Centre ReSIS pour en développer les activités en Belgique.